En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

« La révolution silencieuse » réalisé par Lars Kraume est adapté du récit autobiographique « La classe silencieuse » de Dietrich Garstka.

Cette histoire nous plonge dans l’univers d’une classe de terminale à Berlin Est.
On est en 1956, donc bien avant la construction du mur. Certains jeunes vont de temps en temps à Berlin Ouest pendant leur temps libre, s’informent et dansent le rock n’roll en cachette.

Cette jeunesse est heureuse jusqu’au moment de l’insurrection de Budapest, où plus que la désinformation c’est le silence des adultes sur ces évènements qui est trop difficile à accepter pour elle.

Ces lycéens vont se révolter de manière pacifique, mais cette révolte silencieuse est un affront à l’autorité du pays ce qui les obligera à prendre une décision définitive qui bouleversera tout leur avenir.

Ce film est un hymne à la jeunesse qui avec la fougue qui la caractérise est capable de s’unir et d’avancer dans le même sens pour défendre une cause qui lui semble juste.

Les abonnés aux ressources numériques peuvent retrouver ce film sur Médiathèque Numérique

Le point de vue du réalisateur