En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Quelques mots d’auteur(e)s pour accompagner notre entrée en année nouvelle. Comme un hors-d’œuvre, quelques pages d’un roman, d’une correspondance, d’un journal intime invitent le lecteur à partager des 31 décembre ou des 1ers janvier de personnages et d’écrivain(e)s d’ici et d’ailleurs.

Partagées ou vécues dans l’isolement choisi ou imposé, ces « charnières » de calendrier sont souvent l’occasion de faire le bilan d’une vie, d’une relation. Il s’agit aussi dans ces moments-là d’exprimer espoirs et projets pour des jours meilleurs.

Avec Aurélien (Louis Aragon), nous espérons Bérénice. Pour Chourik (in Sincèrement vôtre/ Ludmila Oulitskaïa), qui se préparait à un tête-à-tête avec sa mère, la soirée va s’animer et le trouver tiraillé entre Alia Togoussova et Faïna Ivanova, toutes deux très inspirées par le jeune homme.

Le Nouvel an se vit aussi parfois dans la peur, l’inquiétude ou la tristesse. A l’aube de 1919, Xénia, Nathalie, Oleg et leurs amis sont aux frontières d’un pays embrasé par la guerre (in Aux quatre coins du monde / Anne Wiazemsky).

Eloigné de nos proches, au passage d’une année à l’autre, des mots écrits (des lettres autrefois, sms, textos, et autres courriels plus régulièrement aujourd’hui) nous permettent d’exprimer nos pensées et nos vœux. Au soir de 31 décembre ou au matin de 1ers janvier, Stéphane Mallarmé - à un ami poète, Émile Zola - à son épouse éloignée, Simone de Beauvoir - à son amant d’Amérique ou Louis-Ferdinand Céline - à son éditeur, ont pris la plume. 

Trois chapitres scandent ces morceaux choisis de littérature : pour certains c’est « Un réveillon inoubliable », pour d’autres « Encore une terrible année de finie et une terrible année qui commence… », d’autres encore écrivent « Je vous adresse mes meilleurs vœux ».

Ce kaléidoscope de littérature incite à (re)découvrir les oeuvres et correspondances présentées. C’est aussi une invitation à faire de 2019 une année de lectures et, pourquoi pas ?,  d’écriture !

 

Gallimard, 2018 (Folio 2€, 6567)