En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Huit ans après son avortement, Aude Mermilliod revient sur cet événement qui l’a profondément marqué.


Dans cette bande dessinée, Aude Mermilliod a décidé de témoigner d'un événement difficile de sa vie : son avortement. Le sujet reste toujours sensible dans notre société à l’heure où tant de pays se posent la question de continuer à légitimer ce droit… Même si elle ne regrette pas son choix, reste pour elle  la douleur physique et morale de ce geste, les paroles maladroites voir maltraitantes du corps médical. Alors Aude raconte son vécu non pas pour réussir à oublier « ce deuil qui n’en porte pas le nom », mais pour transmettre au plus grand nombre ce qui entoure un avortement. La force du récit réside aussi dans le fait qu’elle convoque Marc Zoffran - alias Martin Winckler - pour l’écouter. Puis à son tour, il nous livre son expérience de médecin et la naissance de son engagement auprès des femmes pour les accompagner au mieux dans cette décision qu’est l’IVG.


Il est des livres qui vous marquent au cœur et Le Chœur des femmes de Martin Winckler en est un. Dix ans après sa lecture, il continue encore de faire écho en moi. Alors évidemment, lorsque je suis tombée sur le témoignage d’Aude Mermilliod et qu’elle y conviait Martin Winckler, je me suis empressée de le lire et je n’ai pas été déçue. Engagé et vibrant, cette bande dessinée aide à grandir, à s’ouvrir et donne à voir le monde différemment. A partager absolument.

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice